Le matin press : Clôture en apothéose du Festival des FabLabs universitaires

Le matin press : Clôture en apothéose du Festival des FabLabs universitaires

L’esprit créatif des étudiants marocains n’est plus à démontrer. Cette réalité palpable s’est illustrée, une fois encore, lors de la deuxième édition du Festival des Fablabs universitaires du Maroc. Un événement organisé les 10 et 11 décembre, par l’Agence universitaire de la francophonie Maghreb (AUF), à travers son campus numérique francophone de Rabat et l’Université Ibn Tofaïl de Kénitra.

Dans une déclaration au journal «Le Matin», Danielle Pailler, directrice régionale de l’AUF Maghreb, a souligné que l’objectif de cette deuxième édition est de soutenir les initiatives des étudiants des différentes universités marocaines dans leur capacité à inventer, à concevoir et à réaliser des projets innovants.

«Notre responsabilité, en tant qu’Agence universitaire de la francophonie au Maroc et au Maghreb, est de créer les conditions propices permettant la promotion de l’employabilité des jeunes. Et ce, en développant chez les étudiants des compétences dites douces “Soft Skills”, leur permettant de développer leur créativité et de réaliser des concepts avec un impact sociétal et environnemental auquel l’AUF est extrêmement attachée», a-t-elle indiqué.

La directrice régionale de l’AUF a relevé, à cet égard, que l’Agence travaille de manière soutenue sur les ODD (Objectifs de développement durable), d’où l’organisation du Festival des Fablabs où les jeunes sont formés et encouragés pour la réalisation de ces projets, tout en étant encadrés par des experts qui valident et qui contribuent à consolider leurs propositions.

De son côté, tout en saluant le travail réalisé par l’AUF Maghreb dans divers domaines de formation et d’éducation, le Pr Azzeddine El Midaoui, président de l’Université Ibn Tofaïl, a mis l’accent sur les relations privilégiées liant les deux institutions. Il a rappelé, à ce sujet, les multiples actions de soutien et d’accompagnement de l’AUF en faveur de l’Université, que ce soit dans le domaine pédagogique ou en matière de recherche et entrepreneuriat.

«Le Festival Fablabs est l’une des manifestations dédiées à des étudiants d’un niveau avancé et en phase de recherches, afin d’exciter leur esprit créatif et de concrétiser leurs idées développées au sein des laboratoires», a-t-il expliqué, exprimant la volonté de l’Université de développer davantage les relations avec l’AUF Maghreb, notamment avec l’installation récente de Danielle Pailler à la tête de cette institution.

Il est à noter que l’AUF Maghreb, à travers son campus numérique francophone de Rabat, et les Universités impliquées dans le projet ont pour ambition de développer et de multiplier les plateformes Fablabs à travers le Maroc et de les gérer en réseau afin de partager le savoir-faire, les ressources et les équipements, de coordonner et de capitaliser les bonnes pratiques, ainsi que d’assurer une animation au niveau national. Ce projet, pour rappel, vise à soutenir le développement de la culture de l’innovation chez les étudiants des deux sexes.

De ce fait, le Festival a pour objectifs la sensibilisation du public, notamment les étudiants, aux activités des Fablabs visant à développer leur créativité et à créer les conditions propices à leur employabilité, le développement du travail en équipe et en partage des Fablabs au Maroc, ainsi que la récompense de l’effort de créativité des étudiants. À cette occasion, des prix ont été remis aux trois meilleurs travaux des étudiants (prototypes). La deuxième édition du Festival des FabLabs universitaires du Maroc s’est également achevée par la remise de trophées et de diplômes de participation aux étudiants des Universités ayant pris part à cet événement où créativité et développement durable sont en parfaite harmonie. 

Comments are closed.