L’Université Ibn Tofaïl se hisse en haut de l’échelle en termes de production scientifique par enseignant-chercheur

L’Université Ibn Tofaïl se hisse en haut de l’échelle en termes de production scientifique par enseignant-chercheur

 

L’Université Ibn Tofaïl se hisse en haut de l’échelle en termes de production scientifique par enseignant-chercheur

Suite à la dernière mise à jour du baromètre de la production scientifique au Maroc, publiée récemment par l’Institut Marocain de l’Information Scientifique et Technique (IMIST) qui relève du Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique (CNRST), l’Université Ibn Tofaïl – Kénitra (UIT) s’est classée première en matière de productions scientifiques pour les années académiques 2016 et 2017, rapportées au nombre d’enseignants-chercheurs de l’UIT.

Cette production a été calculée  par enseignant chercheur avec une moyenne de 0,8 publications par enseignant-chercheur sachant que le l’UIT n’en compte que 4,3 % à l’échelle nationale.  (Source : https://barometre.imist.ma/ )
Rapportant le même classement au nombre d’articles publiés au titre des années académiques 2016 et 2017, l’Université Ibn Tofaïl se classe en 5ème position à l’échelle nationale eu égard à son effectif réduit d’enseignants-chercheurs par rapport aux autres universités nationales (4.3%).

L’Université Ibn Tofaïl a pu se hisser en tête de classement grâce à l’ensemble des mesures prises par les instances de gestion pour promouvoir la recherche appliquée et technologique, particulièrement :

La restructuration des entités de recherche (équipes et laboratoires) en 09 pôles de recherche et 13 formations doctorales dispensées dans 3 Centres d’Études Doctorales récemment regroupés en un seul Centre D’Etudes Doctorales pour toute l’Université en vue d’assouplir l’accompagnement administratif, technique et financier de la recherche scientifique;

La valorisation des produits de la recherche;

La mise en place d’un Centre Universitaire d’Expertise, d’Analyse, de Transfert de Technologie et d’Incubateur dont les principales missions sont :

D’optimiser les moyens techniques et budgétaires des laboratoires de recherche et de mettre à la disposition des utilisateurs un parc d’instrumentation de haut niveau ;

D’assurer des domaines d’expertise de pointe pour un accompagnement efficient des collaborateurs industriels et institutionnels ;

De se positionner en un futur leader dans les domaines de l’analyse, de l’expertise et de l’incubation.

Considérant que la moyenne de 0.8% publication par enseignant-chercheur reste en deçà des normes internationales de production scientifique qui sont en moyenne de 1,5 article par enseignant-chercheur, l’Université Ibn Tofaïl continue de prendre des mesures nécessaires pour s’aligner avec les objectifs tracés dans le projet de développement de l’Université, à court, moyen et long termes, notamment :

La réduction du nombre de laboratoires par Etablissement en vue d’avoir une meilleure visibilité du système ;

Le regroupement des équipes du même laboratoire dans les mêmes locaux. Pour ce fait, des travaux d’aménagement et de construction de nouveaux locaux dédiés à la recherche scientifique sont en cours;

Le renforcement de l’infrastructure en matériel scientifique, informatique, bureautique et documentaire des laboratoires ;

L’augmentation du financement accordé aux laboratoires à partir des ressources propres de l’Université;

La promotion de l’excellence en primant et en récompensant les meilleurs travaux de recherche de l’Université.

L’évaluation régulière des organes de gestion et des activités de recherche des structures accréditées ;

La revisite périodique des priorités de l’UIT sur la base d’une veille scientifique et technologique anticipative. Les axes prioritaires de l’UIT aujourd’hui sont en phase avec les préoccupations régionales et nationales :

Environnement et santé : eau, énergie, santé, nutrition, changements climatiques, électromobilité…;

Valorisation des ressources naturelles : agroalimentaire, forêt, biodiversité…;

Matériaux;

Sciences fondamentales;

Patrimoine et développement territorial dans la Région : développement durable, mobilité urbaine, tourisme…;

Langage et société.

Le renforcement de la coopération régionale en matière de recherche, en œuvrant pour l’émergence d’un Pôle Régional de Recherche et d’Enseignement Supérieur (PRRES) avec l’Université Mohammed V et l’Université International de Rabat ;

Le renforcement et l’institutionnalisation de partenariats avec le milieu socio-économique régional et national.

La promotion de la coopération internationale avec les institutions de recherche et les organismes privés susceptibles de financer la recherche en insistant sur l’encouragement de la création de laboratoires mixtes avec le milieu socio-économique national ou international, l’encouragement de l’expertise, du transfert de technologie et de la prestation de service comme outils stratégique de développement et comme sources importantes de financement.

L’ensemble de ces mesures et bien d’autres permettront à l’UIT, non seulement de maintenir sa place parmi les universités leaders en matière de recherche scientifique et innovation à l’échelle nationale, mais de confirmer sa notoriété acquise ces dernières années à l’échelle internationale en étant en parfait accord avec différentes orientations et programmes intenationaux, notamment les Objectifs de Développement Durables.
https://barometre.imist.ma/index.php…

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.