MAP Express – Une thèse de doctorat soutenue à distance à Kénitra, une première au Maroc

MAP Express – Une thèse de doctorat soutenue à distance à Kénitra, une première au Maroc

Kénitra – La faculté des sciences de l’université Ibn Tofaïl à Kénitra a organisé, jeudi, une soutenance à distance de thèse de doctorat, la première au Maroc.

La candidate, Mme Zaher Aouatif, a défendu à distance son travail intitulé: “Etude ethnobotanique, phytochimique et activités biologiques d’une ombellifère ammi visnaga du nord-ouest du Maroc: application à la corrosion d’un acier doux”, indique l’université dans un communiqué.

Les installations techniques de la salle polyvalente de la faculté des sciences de kénitra, ont permis à la candidate et aux membres du jury de communiquer avec aisance, tout en bénéficiant d’une grande qualité de son et d’image, dans le cadre du respect des mesures sanitaires imposées par la pandémie de la Covid-19 et suite aux décisions du dernier conseil d’université.

Dans une déclaration à la MAP, la chercheuse s’est réjouie d’être la première à soutenir et défendre sa thèse grâce à ce nouveau mode de communication, vu les circonstances actuelles de la crise sanitaire. Elle a souligné que tous les moyens ont été mis en place pour que cet événement unique soit une réussite remarquable.

“Ainsi, la soutenance s’est bien passée grâce aux efforts des différents membres du jury et du staff de l’université. On n’a pas eu de difficultés techniques pendant la soutenance. La communication avec le jury s’est réalisée sans aucun problème”, a-t-elle dit.

Concernant le sujet de soutenance, elle a précisé qu’il est motivé, d’une part, par la nécessité d’extraire et de quantifier les différentes classes des métabolites secondaires de la plante marocaine, et d’autres part, par l’étude de nouveaux extraits des différentes parties de la plante pour leurs activités antioxydantes, antibactériennes et anticorrosion et évaluer le niveau de contribution des composés phénoliques à cet effet.

A la suite de la présentation orale de la candidate, du débat et des discussions avec les membres du jury, la candidate a été déclarée admise et le diplôme de doctorat national lui a été attribué avec la mention “très honorable”.

L’université affirme que cette première expérience réussie constitue le début d’une série de dix soutenances de thèses de doctorat qui se dérouleront à distance, en juin 2020, dans l’ensemble de ses établissements.

Leave a Reply

Your email address will not be published.